Assurance vie

Comment fonctionne une assurance vie

L’assurance vie est un placement particulièrement adapté pour la constitution et la valorisation d’un patrimoine, tout en conservant une totale disponibilité de l’épargne.

Elle permet donc de répondre à des objectifs financiers, mais aussi familiaux et successoraux, en bénéficiant d’une diversification et d’un cadre fiscal privilégié.

Si le fonctionnement de l’assurance vie est souple, ses possibilités d’investissement le sont tout autant, en proposant une offre financière pour les épargnants les plus sécuritaires comme à ceux recherchant un maximum de dynamisme.

Fonctionnement de l’Assurance vie

L'assurance vie est un contrat par lequel l'assureur s'engage en contrepartie du paiement d'une ou plusieurs primes par le souscripteur, à verser un capital ou une rente à un bénéficiaire déterminé, dès la réalisation du risque. Le souscripteur, qui dans la plupart des cas est également l’assuré, peut bénéficier de son capital à tout moment, partiellement ou totalement.

L'assurance vie est un produit d’épargne très flexible, qui peut servir de nombreux objectifs :

  • se constituer un complément de retraite

  • se constituer un capital, une épargne de précaution

  • optimiser la gestion d'un capital

  • obtenir des revenus réguliers

  • acquérir un bien à moyen terme

  • transmettre un patrimoine au(x) bénéficiaire(s) de son choix

  • être exonéré de droits de succession (dans la plupart des cas)

Le fonctionnement de l’assurance vie est le suivant :

  • Le souscripteur ouvre un contrat et verse des primes ou cotisations de façon régulière ou libre ;

  • Ces versements sont placés, selon son choix, l’horizon de son placement et son profil de risque, sur des fonds plus ou moins dynamiques, et forment un capital qui fructifie au fil du temps ;

  • Le souscripteur reste libre à tout moment de faire un rachat, c'est-à-dire de retirer une partie ou la totalité des sommes investies en bénéficiant d'une fiscalité favorable.

  • A la souscription, le souscripteur désigne un ou plusieurs bénéficiaires de son contrat. Ces derniers, en cas de décès de l’assuré, bénéficieront d’une fiscalité privilégiée. Le choix des bénéficiaires peut évoluer pendant la vie du contrat, et la rédaction de la « clause bénéficiaire » revêt une importance capitale, selon le souhait du souscripteur.

  • À l'échéance du contrat d'assurance vie, le capital constitué, augmenté des intérêts générés, est versé :

    • au souscripteur lui-même, s'il est en vie ;

    • au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) par le souscripteur, si ce dernier est décédé.

Le fonctionnement de l'assurance vie permet donc à la fois :

  • de se constituer une épargne et de la faire fructifier ; avec des possibilités de retraits à tout moment, largement défiscalisés au-delà de 8 ans

  • d’anticiper la transmission d'un capital au(x) bénéficiaire(s) désigné(s)

  • dans certains cas proposer le contrat comme outil de garantie auprès d’une banque, lorsque certains montages financiers le nécessitent.

A qui s’adresse l’assurance vie?

A peu près tout le monde peut trouver un intérêt à ouvrir un contrat d'assurance-vie quels que soient son âge et sa stratégie patrimoniale. Ce produit s’adresse à tous les foyers : célibataires, familles recomposées, couples avec ou sans enfant, « pacsés » … Ce produit d’épargne souple, qui bénéficie d’avantages fiscaux importants, est accessible aujourd’hui à toutes les bourses.

Le plus tôt pour ouvrir une assurance vie est toujours le mieux, puisque pour déterminer la fiscalité applicable aux retraits, ce n'est pas la date de vos versements qui sera prise en compte, mais celle de l'ouverture du contrat. L'important est donc cette date d'ouverture, peu importe que vous n'alimentiez que très peu votre contrat d'assurance-vie dans les premiers temps.

Plus de 15 millions de français détiennent au moins une assurance vie, positionnant ce contrat d’épargne au rang de « placement préféré des français ».

La fiscalité de l'assurance vie

L’assurance vie bénéficie d’une fiscalité attractive. La fiscalité appliquée dépend du type de sortie effectuée : rachat total ou partiel, sortie en rente ou capital décès.


Questions fréquentes sur l'assurance vie


La société


La société


La société


La société


Loading